[Exposition] Intimité(s) : les peintres de la Côte d’Opale

L’exposition Intimité(s) : les peintres de la Côte d’Opale s’intéresse au regard posé par les peintres sur l’intimité des habitants de la Côte d’Opale, notamment des marins-pêcheurs et de leur famille. Les artistes venus immortaliser les paysages du littoral ont également saisi des scènes impromptues, des instants choisis, emplis de tendresse et de délicatesse mettant ainsi l’humain au cœur de leur œuvre. En outre, au gré de leurs rencontres dans les différents foyers artistiques, les peintres se lient d’amitié : ils se représentent mutuellement dans leurs œuvres ou dépeignent leurs proches. Des moments d’intimité rares et touchants.

Continuer la lecture de « [Exposition] Intimité(s) : les peintres de la Côte d’Opale »

Une maison et une rue à Étaples aux XVIIe et XVIIIe siècles : la maison des Barillets et la rue du Sac

La destruction récente1, et malheureuse, d’une maison ancienne établie au n° 1 de la rue de Montreuil, immédiatement au sud-est de la place d’Étaples et à moins de 50 m de l’hôtel Souquet-Marteau, fait perdre à la ville un peu plus que des murs qui menaçaient ruine (fig. 1). Non seulement, elle efface du paysage architectural étaplois une maison que les habitants ont connu, tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, comme l’une des principales maison de la presse2 de la ville (fig. 2), mais elle rompt également la continuité d’un espace bâti depuis le XVIIe siècle au moins : en effet, à l’époque moderne, s’y élevait une maison nommée « la maison des Barillets ».

Continuer la lecture de « Une maison et une rue à Étaples aux XVIIe et XVIIIe siècles : la maison des Barillets et la rue du Sac »