Une carrière à Étaples au XVIIIe siècle : la carrière du maçon Jean Roux (1705-1775)

À Étaples, la rue des Carrières conserve le souvenir de ces espaces souterrains1 – crayères ou marnières – autrefois familiers aux Étaplois (fig. 1). Dans la vieille ville, nombre de maisons ont été construites à l’aide de moellons de calcaire ou de rognons de silex issus de ces carrières d’extraction (fig. 2 et 3). Surtout, elles ont servi d’abri aux habitants durant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale (fig. 4) : ceux-ci y ont parfois aménagé de véritables dortoirs, comme en témoignent les scènes de vie prises par les photographes Achille Caron, père et fils, et les carcasses des lits rouillées de la carrière dite « Macquinghen », rue de Camiers (fig. 5).

Continuer la lecture de « Une carrière à Étaples au XVIIIe siècle : la carrière du maçon Jean Roux (1705-1775) »