Une carrière à Étaples au XVIIIe siècle : la carrière du maçon Jean Roux (1705-1775)

À Étaples, la rue des Carrières conserve le souvenir de ces espaces souterrains1 – crayères ou marnières – autrefois familiers aux Étaplois (fig. 1). Dans la vieille ville, nombre de maisons ont été construites à l’aide de moellons de calcaire ou de rognons de silex issus de ces carrières d’extraction (fig. 2 et 3). Surtout, elles ont servi d’abri aux habitants durant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale (fig. 4) : ceux-ci y ont parfois aménagé de véritables dortoirs, comme en témoignent les scènes de vie prises par les photographes Achille Caron, père et fils, et les carcasses des lits rouillées de la carrière dite « Macquinghen », rue de Camiers (fig. 5).

Continuer la lecture de « Une carrière à Étaples au XVIIIe siècle : la carrière du maçon Jean Roux (1705-1775) »

Une sépulture à incinération gallo-romaine découverte à Étaples en 1915

Membre de la Commission des monuments historiques du Pas-de-Calais et résident à Arras, Godefroy Cappe de Baillon (1842-1922) fuit, au milieu de la Première Guerre mondiale, les violents combats de l’Artois et trouve l’exil à Étaples en 1915. Installé dans cette ville, il se plonge dans la rédaction de deux manuscrits : les Mémoires archéologiques et historiques sur Étaples (fig. 1). Conservés aux Archives départementales du Pas-de-Calais (MS 54-55), ces deux documents, compilant données anciennes, témoignages oraux et trouvailles fortuites, contiennent de nombreux renseignements sur l’histoire et l’archéologie étaploises. Si certaines informations ou thèses développées par Godefroy Cappe de Baillon apparaissent aujourd’hui fantaisistes1, d’autres renvoient à une réalité que l’auteur a plutôt bien transcrite : en effet, dans de très rares cas, il s’est fait le fidèle rapporteur de découvertes archéologiques réalisées à Étaples durant le premier conflit mondial. C’est particulièrement le cas avec une sépulture à incinération gallo-romaine découverte en 1915.

Continuer la lecture de « Une sépulture à incinération gallo-romaine découverte à Étaples en 1915 »